Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/11/2011

Attention virus dans les codes datamatrix

QR Code, datamatrix

Les codes QR (ou datamatrix) revêtent désormais des usages si commodes qu’ils en sont devenus monnaie courante pour la grande famille des mobinautes. Rançon d’un tel succès : des pirates les ont détournés pour y encoder un malware qui, une fois numériquement ingéré, donne la nausée aux smartphones… et plus si affinités.

Ces codes QR, nouvelles coqueluches des chaînes de restauration rapide et du métro parisien jouent les Gremlins. Inoffensifs en apparence, voici qu’ils renferment à présent des menaces virales.

Le dernier subterfuge en date sévit depuis le mois dernier en Russie. Il se base sur la mise à disposition de Jimm, une soi-disant application téléchargeable via un code QR. A peine la démarche accomplie, les terminaux Android tournent instantanément de l’oeil.

Incontrôlables à intervalles irréguliers, ils envoient, à tout bout de champ, des SMS à destination de numéros surtaxés, sur le principe des préfixes 08 en France.

Chaque texto ainsi délivré entraîne un surcoût répercuté sur l’échéancier de la victime. Une partie de ces gains illicites file dans la poche des usurpateurs.

Kaspersky Lab, qui a mis le doigt sur ce malicieux artifice insoupçonné, craint d’autres recours frauduleux à ces amas de pixels indéchiffrables à l’oeil humain.

Ses propos concordent avec ceux de McAfee, qui évoque des prises de contrôle à distance, des opérations de phishing ou encore l’installation de logiciels espions.

« C’est nouveau, ça vient de sortir. Mais c’est potentiellement dévastateur« , en conclut Robert Siiciano, analyste chez McAfee, interrogé par Mashable.

Et l’intéressé de marteler que le bon sens à de l’avenir : « Ne scannez que les contenus issus de tiers de confiance !"

Source : http://www.itespresso.fr/securite-it-codes-qr-gremlins-de...

14/11/2011

L'irréaliste Sénat socialiste

Compte-tenu des habitudes que nous ont données les socialistes en matière de promesses électorales faites à l'occasion d'éphémères accords avec les alliés impossibles (communistes et écologistes), je ne suis pas étonné de voir ce qui se passe dans le tout nouveau Sénat socialiste de la République.

Ce qui me choque le plus, c'est la manière, maintenant habituelle, avec laquelle les élus socialistes se moquent des gens et notamment de leurs électeurs. Il s'agit ici des promesses tenues lors des primaires socialistes qui se sont avérées être, une fois de plus, des mensonges.

Qu'on se le dise, à peine élus, les sénateurs socialistes se sont lancés dans une série de propositions farfelues et irréalistes en essayant de jouer maladroitement entre des promesses tenues, un projet PS déjà dépassé et la réalité que vit nos concitoyens :

- droit de vote aux étrangers (= mesure démagogique rejetée par 70% des Français)

- réduction massive de l’abattement sur les droits de successions (= taxation des classes moyennes, augmentation de  à 25% du nombre de successions taxées)

- suppression de l’exonération des heures supplémentaires (=baisse du pouvoir d’achat)

- augmentation de 8 à 11% du taux du forfait social payé par les entreprises (=plus d’impôt, dégradation de la compétitivité)

-  suppression de la nouvelle taxe sur les boissons sucrées (= augmentation du déficit de la sécurité sociale)

- annulation de la mesure visant à réduire de 200 M€ les dépenses des collectivités locales (socialistes et très dépensières)

- quasi suppression du droit à travailler le dimanche (les personnes concernées, notamment les étudiants et les volontaires apprécieront…)

03/11/2011

Grêve Air France

Les raisons de la grêve de certains employés d'Air France sont, hélas, fort connues : comme toujours, il s'agissait de préserver encore et encore des avantages acquis à une époque où nous avions les moyens (et encore...) de les donner. Tout cela pour préserver un semblant de paix sociale.

Toujours est-il qu'une nouvelle fois, les "usagers" de la flotte nationale en ont subi lourdement les conséquences.

Mais de quoi s'agissait-il en fait ? Alors que les normes internationales en la matière préconise 3 hôtesses de l'air (ou steward) sur les Airbus A319 (soit quelques dizaines d'avions sur les 800 de la flotte), norme appliquée par TOUTES les compagnies aériennes, en France, comme toujours, on fait autrement et plus couteux : 4 hôtesses. Soit une de plus. C'est forcement plus couteux sans pour autant apporter plus de services ou de sécurité...

Contrairement à British Airways qui a abandonné le segment low cost, Air France a fait le choix de proposer des vols sur ce segment si demandé, notamment par les Français. Mais pour se battre à armes égales avec les concurrents, il faut appliquer les mêmes règles. Non ? En effet, la rentabilité d'un vol Air France est 60% inférieure à celle d'Easyjet et de 30% à celle de Luftansa ! Air France est donc beaucoup plus cher que ses concurrents.

Il faut choisir : les syndicats l'ont fait : bloquer les Français pendant les vacances.

Information : 80% des Français souhaitent un service minimum dans le transport aérien comme à la SNCF ou à la RATP.