Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/11/2011

Grêve Air France

Les raisons de la grêve de certains employés d'Air France sont, hélas, fort connues : comme toujours, il s'agissait de préserver encore et encore des avantages acquis à une époque où nous avions les moyens (et encore...) de les donner. Tout cela pour préserver un semblant de paix sociale.

Toujours est-il qu'une nouvelle fois, les "usagers" de la flotte nationale en ont subi lourdement les conséquences.

Mais de quoi s'agissait-il en fait ? Alors que les normes internationales en la matière préconise 3 hôtesses de l'air (ou steward) sur les Airbus A319 (soit quelques dizaines d'avions sur les 800 de la flotte), norme appliquée par TOUTES les compagnies aériennes, en France, comme toujours, on fait autrement et plus couteux : 4 hôtesses. Soit une de plus. C'est forcement plus couteux sans pour autant apporter plus de services ou de sécurité...

Contrairement à British Airways qui a abandonné le segment low cost, Air France a fait le choix de proposer des vols sur ce segment si demandé, notamment par les Français. Mais pour se battre à armes égales avec les concurrents, il faut appliquer les mêmes règles. Non ? En effet, la rentabilité d'un vol Air France est 60% inférieure à celle d'Easyjet et de 30% à celle de Luftansa ! Air France est donc beaucoup plus cher que ses concurrents.

Il faut choisir : les syndicats l'ont fait : bloquer les Français pendant les vacances.

Information : 80% des Français souhaitent un service minimum dans le transport aérien comme à la SNCF ou à la RATP.