Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/01/2013

Hollande ridiculise la France

Par Philippe Tesson du journal Le Point

On est ainsi fait, on a été élevé sur des principes, sur des valeurs, l'honneur, le patriotisme, l'orgueil, le respect de l'héritage culturel et moral, on n'est pourtant pas encore tout à fait ringard, on essaie de comprendre et même de tolérer le monde d'aujourd'hui...

Mais quand même : lorsqu'on lit la manchette du Monde daté de samedi dernier, on ne peut pas s'empêcher d'être saisi par un léger malaise, un mélange de colère et d'humiliation. Quelle manchette ? "De plus en plus de Français veulent devenir belges"... C'est une simple information, c'est un fait, mais il est lourd de sens.

N'en faisons pas trop non plus, la chose est relativement inoffensive, elle est même un peu risible. Cela ressemble à une histoire belge. Devenir belge, quelle drôle d'ambition, si l'on ne savait pas pourquoi ! Or, on le sait, c'est pour payer moins d'impôts. Émigrer jadis à Coblence, cela avait plus de gueule ! Il ne s'agit pas ici de les condamner, ceux qui s'en vont, ce n'est pas notre problème, libre à eux. Que ferions-nous, nous, chacun de nous, si nous étions dans leur situation (financière) ?

Paradoxe : on connaît des riches qui ne partent pas, bien qu'ils en aient les moyens, et l'on connaît des pauvres qui partiraient volontiers, mais qui ne le font pas parce qu'ils n'en ont pas les moyens. Et puis "de plus en plus de Français", cela ne veut pas dire grand-chose si l'on sait que cela se compte en termes de quelques centaines.

La suite : http://www.lepoint.fr/tesson-hollande-ridiculise-la-franc...

 

11/02/2012

Hollande veut taxer les PME !

Voila encore, de la part de l'ancien 1er secrétaire du parti socialiste, une idée saugrenue qui démontre, s'il en était besoin, son incompréhension du tissu économique français et de la notion même de la compétitivité.

Nous le savons tous, la France a perdu près de 540 000 emplois industriels entre 1998 et 2008 (dernière statistique connue) du fait de son manque de compétitivité sur les marchés internationaux. Il ne faut pas oublier que 60% de notre commerce export sur fait avec l'Europe, notamment avec notre premier partenaire (et concurrent) l'Allemagne. Depuis 2010, la création d'emplois industriels est en hausse mais nous le savons bien, le coût du travail, en autre, pèse lourdement sur notre capacité à vendre, donc a créér des emplois en France.

Il ne suffit pas de dire "il faut acheter français" pour que cela se fasse. Il ne suffit pas de "taxer les riches" pour que la création d'emplois parte à la hausse. C'est pour cela que le gouvernement de François Fillon, sur décision de Nicolas Sarkozy,  a décidé de s'attaquer à une partie du sujet (l'autre c'est la qualité des produits) en réformant la taxe professionnelle en 2009. Ainsi, la fiscalité des entreprises a été allégée de 6,8 milliards d'euros par an, diminuant considérablement le coût de la production et favorisant notre compétitivité.

Mais voila, François Hollande, qui visiblement n'aime pas la réussite de nos entreprises, trouve que cela coûte trop cher et que cette réforme bénéficie trop "aux PME de services qui ne sont pas confrontées à la concurrence internationale" ! Ah bon, les services ne se battent pas face à des acteurs internationaux ? Il doit s'agir, soit d'incompétence de sa part, soit d'une nouvelle attaque contre "ces riches salariés" de nos PME. Ou des deux.

Le problème avec son idée est que de nombreuses PME seront pénalisées. En effet, la taxe professionnelle a été remplacée par deux impôts (CVAE et CFE). La CVAE est fixée à 1,5% de la Valeur ajoutée (VA) pour les entreprises ayant un chiffre d'affaires (CA) supérieur à 50 millions d'euros et entre 0,01% et 1,49% pour celles réalisant moins de 50 millions de CA.

Le PS veut supprimer ces taux réduits : les PME vont donc devoir payer plus de 3 milliards d'euros de taxes augmentant ainsi le coût du travail et diminuant leur compétitivité.

Exemple : une société ayant un CA de 1 millions d'euros et une VA de 800 000 euros paiera 12000 euros d'impôt au lieu de 800 euros aujourd'hui...

François Hollande veut-il vraiment créer des emplois en France ? Il oublie que les emplois, en France, sont créés par les PME...

19/12/2011

Les impôts du projet PS Hollande

Gauche, Senat, Impôts, Projet, PS, HollandeVoila ce que nous promettent les socialistes s'ils arrivent au pouvoir en 2012 : impôts, taxes et droit de vote aux étrangers !