Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/11/2008

SMA : Grève du 20 novembre dans les écoles parisiennes

A Paris, le 17 novembre 2008

Pour une application du Service Minimum d’accueil déléguée aux maires d’arrondissement

Jean-François Lamour, président du groupe UMPPA au Conseil de Paris, 

Philippe Goujon, président de la Fédération UMP de Paris, Député-maire du 15e arrondissement,

Rachida Dati, Garde des Sceaux, ministre de la Justice et maire du 7e,

Claude Goasguen, Député-maire du 16e, JeanTiberi, Député-maire du 5e,

Jean-François Legaret, maire du 1er, Jean-Pierre Lecoq, maire du 6e,

François Lebel, maire du 8e, Brigitte Kuster, maire du 17e

et l’ensemble des élus UMPPA dénoncent un nouveau détournement politicien, par la mairie de Paris, du Service Minimum d’accueil (SMA) lors de la grève du jeudi 20 novembre 2008.

Les élus UMPPA espèrent vivement que, face à cette grève des personnels enseignants qui s’annonce massive, Bertrand Delanoë prendra cette fois toutes ses responsabilités, et refusera de s’enfoncer de nouveau dans une illégalité manifeste.

Maintenant que les fumées du Congrès de Reims sont dissipées, Bertrand Delanoë doit revenir à ses devoirs de maire et mettre correctement en oeuvre le SMA.

Le cas échéant, parce que les élus UMPPA refusent une fois de plus que les familles parisiennes payent au prix fort l’inconséquence et l’obstination du maire de Paris, ils demandent avec la plus grande fermeté à Bertrand Delanoë que l’application du SMA soit déléguée aux maires d’arrondissement, comme la loi le permet.

Contact presse :

Pasquine ALBERTINI – 06.46.36.31.92