Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/01/2013

Les hausses socialistes du 1er janvier 2013

LIVRET A: Relèvement de 25% du plafond, le montant maximal de dépôt est porté à 22.950 euros.

TIMBRE: La lettre prioritaire passe de 0,60 à 0,63 euro, la lettre verte de 0,57 à 0,58 euro.

BIERE: Le demi pression va coûter plus cher, en raison de l'augmentation des droits d'accises. Selon les Brasseurs de France, il pourrait passer de 2,60 euros à 3 euros. Bercy a calculé une hausse de 5,5 centimes pour 25 cl.

REDEVANCE TV: Elle passe à 131 euros en métropole (+ 6 euros) et à 85 euros outre-mer (+ 5).

ENERGIE: Le gaz augmente de 2,4%, l'électricité de 2,5%.

RATP: Hausse moyenne de 2,4%, avec des différences selon les forfaits. Le pass Navigo deux zones passe à 65,10 euros, le carnet de 10 tickets à 13,30 euros. Le ticket à l'unité reste à 1,70 euro.

TAXIS: Le prix de la course est majoré de 2,6%.

EMPLOI A DOMICILE: Les particuliers employeurs vont payer leurs cotisations patronales sur la base du salaire réel et non plus sur une assiette forfaitaire. En compensation, baisse de 0,75 euro par heure travaillée.

SANTE: Le remboursement de l'IVG passe à 100% pour toutes et la pilule devient gratuite pour les jeunes de 15 à 18 ans.

ALLOCATIONS: Le Revenu de solidarité active (RSA) passe à 483 euros pour une personne seule sans enfant, 724 euros pour un couple sans enfant.

Revalorisation de 2,1% des plafonds de ressources ouvrant droit aux prestations familiales et de 2,15% des APL (aides personnelles au logement).

Revalorisation également de l'allocation de solidarité spécifique (ASS), l'allocation équivalent retraite (AER) et l'allocation transitoire de solidarité (ATS).

EMPLOI D'AVENIR: Mise en oeuvre des "emplois d'avenir professeur", destinés à des étudiants boursiers venant de zones défavorisées et désirant devenir enseignant. Les bénéficiaires travaillent à temps partiel et perçoivent en moyenne 900 euros par mois.

IMPOT SUR LE REVENU (revenus 2012):

- Barème gelé pour la deuxième année consécutive, ce qui s'apparente à une hausse d'impôt de près de 2% pour les contribuables, mais une décote permettra d'épargner 7,4 millions de personnes modestes.

- Avantage fiscal lié au quotient familial plafonné à 2.000 euros par demi-part supplémentaire, contre 2.336 euros auparavant.

- Plafonnement des niches fiscales: les réductions ou crédits d'impôts liés à une vingtaine de niches (emploi d'un salarié à domicile, garde d'enfant, travaux du logement en faveur du développement durable, immobilier locatif...) limités à 10.000 euros par foyer fiscal.

- La taxe à 75% pour la part des revenus d'activité supérieurs à un million d'euros par an et par contribuable a été censurée samedi par le Conseil constitutionnel.

FIN DE L'AUTORISATION DE SORTIE DU TERRITOIRE:

Les mineurs français voyageant seuls pourront désormais se déplacer dans l'Union européenne avec une carte nationale d'identité ou un passeport et sans autorisation parentale de sortie du territoire. Hors Union européenne, un passeport reste, dans la plupart des cas, obligatoire.

IMMOBILIER:

Le "Scellier" pour les investisseurs achetant des logements neufs pour les louer est remplacé par le "Duflot", aux conditions plus strictes mais assorti d'une réduction d'impôt plus intéressante, de 18% sur neuf ans, calculé sur un investissement maximal de 300.000 euros.

AUTOMOBILE: les véhicules émettant entre 135 et 140 grammes de CO2/km sont désormais taxées à hauteur de 100 euros. Actuellement, le malus s'applique à partir de 141 g/km.

Le malus pourra atteindre jusqu'à 6.000 euros pour les modèles émettant plus de 200 g/km.

EXTINCTION DES AMPOULES A FILAMENT:

Plus d'ampoules à filament dans les rayons. Leur retrait a été progressif depuis 2009. Ces ampoules, nées à la fin du XIXe siècle, ont peu à peu laissé la place aux lampes fluocompactes, halogènes et LED.

Les primes de Noel des membres du gouvernement

Alors que François Hollande hésite sur tout et n'arrive pas à fixer un cap précis pour relancer l'économie et faire diminuer le chomage, alors que JM Ayrault ne connait que la hausse d'impôt pour tous pour financer des promesses hors du temps, les ministres viennent de dépenser plus de 20 millions d'euros en primes de fin d'année pour se récompenser de ces 6 mois d'hésitations et de couacs natonaux et internationaux.

En soi, verser des primes à ses collaborateurs n'est pas choquant, mais dans la vraie vie, dans l'entreprise, on le fait lorsque les résultats sont positifs et pour récompenser des collaborateurs qui ont atteint des objectifs. En période de crise et de banqueroute budgétaire associées à un matraquage fiscal sans précédent, cela est choquant, inconscient surtout que les résultats ne sont pas au rendez-vous, loin de là.

En voici la liste par ministère:

AYRAULT
Budget primes: 5 850 000 €
>Nbre de membres de son équipe: 456
> Soit un taux de 58% du budget total
> Soit 12 829 € en moyenne par personne

VALLS
Budget primes: 1 547 532 €
> Nbre de membres de son équipe: 252
> Soit un taux de 60% du budget total
> Soit 6 141 € en moyenne par personne

TAUBIRA
Budget primes: 983 000 €
> Nbre de membres de son équipe: 169
> Soit un taux de 62% du budget total
> Soit 5 817 € en moyenne par personne

 
TOURAINE
> Budget primes: 878 408 €
> Nbre de membres de son équipe: 64
> Soit 13 725 € en moyenne par personne

MONTEBOURG
Budget primes: 679 058 €
> Nbre de membres de son équipe: 57
> Soit un taux de 62% du budget total
> Soit 11 913 € en moyenne par personne

BELKACEM
Budget primes: 552 001 €
Nbre de membres de son équipe: 47
> Soit un taux de 72% du budget total
> Soit 11 745 € en moyenne par personne

MOSCOVICI
Budget primes: 730 304 €
> Nbre de membres de son équipe: 67
> Soit un taux de 62% du budget total
> Soit 10 900 € en moyenne par personne

FABIUS
Budget primes: 1 091 082 €
> Nbre de membres de son équipe: 150
> Soit un taux de 60% du budget total
> Soit 7 274 € en moyenne par personne

DUFLOT
Budget primes: 580 950 €
> Nbre de membres de son équipe: 57
> Soit un taux de 62% du budget total
> Soit 10 192 € en moyenne par personne

PEILLON
Budget primes: 616 000 €
> Nbre de membres de son équipe: 61
> Soit un taux de 66% du budget total
> Soit 10 098 € en moyenne par personne

Lebranchu,
Budget primes: 543 636 €
> Nbre de membres de son équipe: 55
> Soit un taux de 62% du budget total
> Soit 9 884 € en moyenne par personne
 
Fioraso,
Budget primes: 564 000 €
> Nbre de membres de son équipe: 58
> Soit un taux de 63% du budget total
> Soit 9 724 € en moyenne par personne

Lurel
Budget primes: 552 347 €
> Nbre de membres de son équipe: 63
> Soit un taux de 54% du budget total
> Soit 8 767 € en moyenne par personne

Aurélie Filippetti,
Budget primes: 642 710 €
> Nbre de membres de son équipe: 91
> Soit un taux de 59% du budget total
> Soit 7 063 € en moyenne par personne

Sapin

Budget primes: 500 291 €

>Nbre de membres de son équipe: 75
> Soit un taux de 63% du budget total
> Soit 6 671 € en moyenne par personne

Fourneyron
Budget primes: 541 770 €
> Nbre de membres de son équipe: 53
> Soit un taux de 50% du budget total
> Soit 10 222 € en moyenne par personne

BATHO
Budget primes: 900 720 €
> Nbre de membres de son équipe: 173
> Soit un taux de 62% du budget total
> Soit 5 206 € en moyenne par personne

LE FOLL
Budget primes: 370 457 €
> Nbre de membres de son équipe: 75
> Soit un taux de 56% du budget total
> Soit 4 939 € en moyenne par personne

PINEL
Budget primes: 466 268 €
>Nbre de membres de son équipe: 39
> Soit un taux de 58% du budget total
> Soit 11 956 € en moyenne par personne

Bricq
Budget primes: 454 052 €
> Nbre de membres de son équipe: 38
> Soit un taux de 50% du budget total
> Soit 11 949 € en moyenne par personne

le Drian
Budget primes: 967 238 €
> Nbre de membres de son équipe: 158
> Soit un taux de 60% du budget total
> Soit 6 122 € en moyenne par personne


11:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : impot, taxe, crise, ps, prime, argent | Digg! Digg |  Facebook