Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/12/2011

Fermeture des voies sur berges à Paris : la grande inquiétude

voie sur berge, Paris, fermeture, Delanoë, autoritaire, inquiétudeL’annonce du Maire de Paris sur l’aménagement des berges de la Seine nourrit l’inquiétude des riverains qui craignent l’embolie des quartiers bordant le fleuve, sur les deux rives. Il est ainsi prévu, rive gauche, de

fermer totalement à la circulation plus de 2,5 kilomètres de chaussée, entre le musée d’Orsay et la tour Eiffel, afin d’y aménager des équipements ludiques de type «base de loisirs », le tout pour 40 millions d’euros.

Malgré les vives réticences de la préfecture de police, qui a exigé la réversibilité en cas de paralysie de Paris, de la RATP et de la Chambre de Commerce et de la Chambre des Métiers, la Ville de Paris entend engager les travaux au plus tôt pour une livraison à l’été 2012.

Cette décision autoritaire - ce qui est hélas courant - du couple Delanoë / Hidalgo a donc été prise contre l'avis de tous : plus de 1563 observations lors de l'enquete publique, dont un certain nombre de contre projets, de mesures d'accompagnement et 2 pétitions, 17,4 % fait apparaître une opinion favorable au projet, tandis que la majorité, soit 78,2 % s'y oppose.

S'agissant de la circulation, la commission d'enquête a noté les incertitudes des modèles de report de la circulation des véhicules dans Paris retenus par l'étude d'impact.

En ce qui concerne les nuisances, la commission d'enquête ne peut déterminer une position en l'absence d'informations précises sur les usages envisagés de l'espace libéré de la rive gauche. La pollution, sous toutes ses formes, sonores, visuelles et ses effets sur la santé humaine, constitue un facteur potentiel de dégradation de la qualité de vie, spécifiquement des résidents. S'agissant des futurs usages sur les espaces libérés, la commission regrette qu'à ce stade elle n'ait pas pu obtenir d'informations précises sur la nature des aménagements et souhaite rappeler que ces derniers ne doivent pas aboutir à une privatisation de l'espace public ou entraîner des contraintes importantes à la circulation des personnes.


S'agissant des transports collectifs, la commission d'enquête souligne l'absence réelle d'offre alternative, à ce jour, le traffic RATP étant actuellement au même niveau qu'en 2000 à Paris, même si une très légère augmentation est sensible depuis 2007. Elle reconnaît que ces études et travaux sont en cours pour renforcer l'offre quantitative et qualitative de transports collectifs à l'horizon 2013/

S'agissant du patrimoine et du paysage, la commission d'enquête estime que les berges, inscrites au Patrimoine mondial de l'humanité de l'UNESCO, doivent faire l'objet de la plus grande attention pour éviter toute installation, même temporaire, qui viendrait « dégrader » l'aspect minéral des quais de la Seine.

S'agissant des aspects économiques, la commission d'enquête a noté les nombreuses observations concernant le coût, jugé important, et la dépense non prioritaire d'une telle installation dans une période de bugdget contraint, d'une part, et les répercussions économiques des encombrements de la circulation, en termes de temps perdu notamment, d'autre part.



15/12/2011

Delanoë : les emplois fictifs CGT de la ville de Paris

Jacques CHIRAC vient d'être condamné pour les emplois fictifs de la Mairie de Paris ce qui a provoqué des réactions sans retenues et scandaleuses des élus de gauche.

 

Eh bien, selon la revue "CAPITAL", Bertrand DELANOE / Anne Hidalgo font beaucoup mieux ! Voilà neuf ans que ce ce couple de mauvais gestionnaires de la ville de Paris finance avec l'argent du contribuable une bonne trentaine de postes de permanents CGT, logés dans une des mutuelles de la ville : la MCVPAP.

 

Dans un rapport au vitriol, l'Inspection générale de la ville de PARIS, chiffre à 1,2 million d'euros par an, le coût de ce petit cadeau consenti, sans aucun fondement juridique, à l'organisation de Bernard THIBAULT.

 

On peut donc estimer que plus de 10 millions d'euros ont été consacrés depuis 2001, à ces emplois fictifs. Cinq fois plus que ce qu'il a été reproché à Jacques CHIRAC !

 

Sur cet article, les Médias,comme d'habitude, sont restés très discrets...

Vous pouvez lire l'intégralité de cet article dans le site :

 

http://www.capital.fr/enquetes/derapages/l-incroyable-der...

 

Source : Magazine Capital

13/10/2011

Sécurité du maire de Paris : hors de prix !

 

Bertrand Delanoé, le maire socialiste de la ville de Paris a toujours dit qu'il ne voulait pas de Police Municipale.
Pourtant il a créé le coprs des Inspecteurs de Sécurité de la Ville de Paris : 700 agents de sécurité (habillés comme ceux de la police municipale...) chargés de dresser des pv pour infraction au règlement sanitaire départemental et arrêtés du Maire. En tant que Gardes Particuliers ...ils protégent tous les bâtiments, squares, gymnases de la ville, bois de Vincennes et Boulogne, les cimetières, bibliothèques etc…et bien sur l’ hôtel de ville de Paris.

Sur les 700 agents, 200 sont affectés aux tâches administratives et 100 à la sécurité du maire et de ses 22 adjoints ! Il ne reste donc que 400 agents pour sécuriser Paris...
Voila où passe l'argent des contribuables parisiens...
 

05/10/2011

La Propreté à Paris

 Lundi  soir, en réunion publique de Conseil de Quartier Alleray-Procession, le sujet hélas fort connu de la propreté du XVe a été abordé. Les Parisiennes et les Parisiens le constatent tous les jours : depuis 10 ans, la Ville est de plus en plus sale. La responsabilité en incombe à la Mairie centrale socialiste de Paris qui concentre tous les pouvoirs en la matière et refuse de décentraliser dans les arrondissements les pouvoirs et les moyens nécessaires à l'entretien des rues.

Dans le XVe arrondissement, il manque plus de 80 agents de la propreté qui ont été attribués aux arrondissements de gauche. 


Alors que les habitants excédés discutaient de ce sujet, la représentante du Maire socialiste de Paris annonce fièrement que tout va bien puisque qu'un sondage a été réalisé et que 75% des parisiens sont très contents de la propreté ! De qui se moque-t-on ?

 
Il est vrai que la propreté n'est pas qu'une affaire de moyen : l'action de tous est nécessaire pour conserver nos quartiers propres. Beaucoup d'incivilités sont responsables de la dégradation constatée : excréments de chien, dépôts sauvages sur les trottoirs...