Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/01/2013

Les primes de Noel des membres du gouvernement

Alors que François Hollande hésite sur tout et n'arrive pas à fixer un cap précis pour relancer l'économie et faire diminuer le chomage, alors que JM Ayrault ne connait que la hausse d'impôt pour tous pour financer des promesses hors du temps, les ministres viennent de dépenser plus de 20 millions d'euros en primes de fin d'année pour se récompenser de ces 6 mois d'hésitations et de couacs natonaux et internationaux.

En soi, verser des primes à ses collaborateurs n'est pas choquant, mais dans la vraie vie, dans l'entreprise, on le fait lorsque les résultats sont positifs et pour récompenser des collaborateurs qui ont atteint des objectifs. En période de crise et de banqueroute budgétaire associées à un matraquage fiscal sans précédent, cela est choquant, inconscient surtout que les résultats ne sont pas au rendez-vous, loin de là.

En voici la liste par ministère:

AYRAULT
Budget primes: 5 850 000 €
>Nbre de membres de son équipe: 456
> Soit un taux de 58% du budget total
> Soit 12 829 € en moyenne par personne

VALLS
Budget primes: 1 547 532 €
> Nbre de membres de son équipe: 252
> Soit un taux de 60% du budget total
> Soit 6 141 € en moyenne par personne

TAUBIRA
Budget primes: 983 000 €
> Nbre de membres de son équipe: 169
> Soit un taux de 62% du budget total
> Soit 5 817 € en moyenne par personne

 
TOURAINE
> Budget primes: 878 408 €
> Nbre de membres de son équipe: 64
> Soit 13 725 € en moyenne par personne

MONTEBOURG
Budget primes: 679 058 €
> Nbre de membres de son équipe: 57
> Soit un taux de 62% du budget total
> Soit 11 913 € en moyenne par personne

BELKACEM
Budget primes: 552 001 €
Nbre de membres de son équipe: 47
> Soit un taux de 72% du budget total
> Soit 11 745 € en moyenne par personne

MOSCOVICI
Budget primes: 730 304 €
> Nbre de membres de son équipe: 67
> Soit un taux de 62% du budget total
> Soit 10 900 € en moyenne par personne

FABIUS
Budget primes: 1 091 082 €
> Nbre de membres de son équipe: 150
> Soit un taux de 60% du budget total
> Soit 7 274 € en moyenne par personne

DUFLOT
Budget primes: 580 950 €
> Nbre de membres de son équipe: 57
> Soit un taux de 62% du budget total
> Soit 10 192 € en moyenne par personne

PEILLON
Budget primes: 616 000 €
> Nbre de membres de son équipe: 61
> Soit un taux de 66% du budget total
> Soit 10 098 € en moyenne par personne

Lebranchu,
Budget primes: 543 636 €
> Nbre de membres de son équipe: 55
> Soit un taux de 62% du budget total
> Soit 9 884 € en moyenne par personne
 
Fioraso,
Budget primes: 564 000 €
> Nbre de membres de son équipe: 58
> Soit un taux de 63% du budget total
> Soit 9 724 € en moyenne par personne

Lurel
Budget primes: 552 347 €
> Nbre de membres de son équipe: 63
> Soit un taux de 54% du budget total
> Soit 8 767 € en moyenne par personne

Aurélie Filippetti,
Budget primes: 642 710 €
> Nbre de membres de son équipe: 91
> Soit un taux de 59% du budget total
> Soit 7 063 € en moyenne par personne

Sapin

Budget primes: 500 291 €

>Nbre de membres de son équipe: 75
> Soit un taux de 63% du budget total
> Soit 6 671 € en moyenne par personne

Fourneyron
Budget primes: 541 770 €
> Nbre de membres de son équipe: 53
> Soit un taux de 50% du budget total
> Soit 10 222 € en moyenne par personne

BATHO
Budget primes: 900 720 €
> Nbre de membres de son équipe: 173
> Soit un taux de 62% du budget total
> Soit 5 206 € en moyenne par personne

LE FOLL
Budget primes: 370 457 €
> Nbre de membres de son équipe: 75
> Soit un taux de 56% du budget total
> Soit 4 939 € en moyenne par personne

PINEL
Budget primes: 466 268 €
>Nbre de membres de son équipe: 39
> Soit un taux de 58% du budget total
> Soit 11 956 € en moyenne par personne

Bricq
Budget primes: 454 052 €
> Nbre de membres de son équipe: 38
> Soit un taux de 50% du budget total
> Soit 11 949 € en moyenne par personne

le Drian
Budget primes: 967 238 €
> Nbre de membres de son équipe: 158
> Soit un taux de 60% du budget total
> Soit 6 122 € en moyenne par personne


11:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : impot, taxe, crise, ps, prime, argent | Digg! Digg |  Facebook

05/02/2012

Sarkozy: 5 ans d’action au service des Français

Protéger les Français, réaffirmer nos valeurs, réformer la France, préparer l’avenir : voici les quatre points cardinaux de l’action du Président de la République et du Gouvernenement depuis 2007.


I. Protéger la France et les Français face aux crises et aux difficultés de la vie.

Les Français ont été protégés face aux difficultés engendrées par la crise économique (épargne des Français intégralement préservée, millions d'emplois sauvés, création du RSA qui a permis à 150 000 Français de sortir de la pauvreté, etc.) et la France a fait honneur à son rang à l’international (Géorgie, Côte d’Ivoire, Lybie, renforcement du couple franco-allemand).

II. Réaffirmer les valeurs fondamentales de notre République.

La sécurité, première des libertés, a été renforcée : -17% de délinquance depuis 2002, 30 000 peines planchers, rétention de sûreté, 32 000 décès en moins sur les routes.
Le travail, le mérite et l’effort ont été valorisés notamment grâce à la défiscalisation des heures supplémentaires, qui a permis d’améliorer le pouvoir d’achat de 9,5 millions de Français, et à la suppression des droits de succession pour les 95% des Français les moins fortunés.
La laïcité et les valeurs de la République ont été réaffirmées grâce à l’interdiction du port de la burqa en public.

III. Réformer notre pays au service des Français.

La réforme des retraites a sauvé notre système par répartition. La loi sur le service minimum a amélioré la relation des Français avec leurs services publics. La réforme de l’Etat a permis d’améliorer son fonctionnement et d’économiser 15 milliards d’euros.

IV. Préparer l’avenir de la France et de nos enfants.

35 milliards d’investissements d’avenir, crédit impôt rechercheretour aux fondamentaux à l’école primaire qui permettra aux enfants de France d’acquérir un socle commun de savoirs et de valeurs, autonomie des universitésqui leur permettra de se développer, record de natalité grâce à notre politique familiale, soutien sans précédent à la France agricole : notre action a préparé les conditions du redressement de notre pays.

08/01/2012

LES 15 MENSONGES DE FRANCOIS HOLLANDE


Le PS vient de sortir une campagne mensongère et outrancière sur les prétendus « 15 chiffres de l’échec de Nicolas Sarkozy ». Nous réfutons ici ces 15 mensonges de François Hollande.


I. Selon François Hollande, les 36 milliards de déficit de la balance commerciale sont imputables à Nicolas Sarkozy : toute l’action de Nicolas Sarkozy consiste pourtant depuis 5 ans à améliorer la compétitivité de la France.

 

  • L’origine du déficit de la balance commerciale ne se situe pas en 2007 mais bien au moment de l’adoption des 35 heures. C’est à partir de l’adoption des 35 h que notre capacité d’export a décliné : pendant que les entreprises étrangères soignaient leur compétitivité, les nôtres s’épuisaient à compenser le surcoût engendré par les 35 h.

 

  •  Sauvetage des banques pour répondre aux besoins de financement des entreprises, prime à la casse qui a évité au secteur automobile (400 000 emplois directs) de sombrer, relance par l’investissement (39 milliards du plan de relance et 35 milliards du grand emprunt) qui a donné de l’activité à des milliers de salariés tout en préparant la modernisation de la France du 21ème siècle et les emplois de demain, aménagement des 35 heures : autant de mesures courageuses prises par notre majorité sous l’impulsion du Président de la République et qui ont empêché l’économie française de s’écrouler malgré l’ampleur historique de la crise et de préparer les conditions du renouveau.

 

Lire la suite :

2012-01-03_-_argumentaire_ump_-_les_15_mensonges_de_franc...

28/10/2011

Angela von Mecklemburg et Nicolas de Neuilly

La scène se passe dans les jardins du Château Bellevue, à Berlin. Angela von Mecklemburg et Nicolas de Neuilly se sont discrètement éclipsés de la réception offerte par le roi de Prusse. On entend, au loin, les accents du quatuor de Joseph Haydn.
Nicolas :
> > > > > > > > Madame, l'heure est grave : alors que Berlin danse
> > > > > > > > Athènes est en émoi et Lisbonne est en transes.
> > > > > > > > Voyez la verte Erin, voyez l'Estrémadoure
> > > > > > > > Entendez les Romains : ils appellent au secours !
> > > > > > > > Ils scrutent l'horizon, et implorent les Dieux.
> > > > > > > > Tous les coffres sont vides, et les peuples anxieux
> > > > > > > > Attendent de vous, madame, le geste généreux !
> > > > > > > > De leur accablement ils m'ont fait l'interprète :
> > > > > > > > Leur destin est scellé, à moins qu'on ne leur prête
> > > > > > > > Cet argent des Allemands sur lesquels vous régnez.
> > > > > > > > Cette cause est bien rude, mais laissez moi plaider...

Angela :
> > > > > > > > Taisez-vous Nicolas ! Je crois qu'il y a méprise
> > > > > > > > Folle étais-je de croire à une douce surprise
> > > > > > > > En vous suivant ici seule et sans équipage
> > > > > > > > Je m'attendais, c'est sûr, à bien d'autres hommages !
> > > > > > > > Mais je dois déchanter, et comme c'est humiliant
> > > > > > > > De n'être courtisée que pour son seul argent !

Nicolas :
> > > > > > > > Madame, les temps sont durs, et votre c½ur est grand
> > > > > > > > Vos attraits sont troublants, mais il n'est point décent
> > > > > > > > D'entrer en badinage quand notre maison brûle !
> > > > > > > > Le monde nous regarde, craignons le ridicule !
> > > > > > > > Notre Europe est malade, et vous seule pouvez
> > > > > > > > La soigner, la guérir et, qui sait ? La sauver !
> > > > > > > > Nous sommes aujourd'hui tout au bord de l'abîme
> > > > > > > > Vous n'y êtes pour rien, mais soyez magnanime !
> > > > > > > > Les Grecs ont trop triché ? Alors la belle affaire !
> > > > > > > > Qu'on les châtie un peu, mais votre main de fer
> > > > > > > > Est cruelle aux Hellènes, et nous frappe d'effroi !

Angela :
> > > > > > > > J'entends partout gronder, en Saxe, Bade ou Bavière
> > > > > > > > L'ouvrier mécontent, le patron en colère.
> > > > > > > > Ma richesse est la leur, ils ont bien travaillé.
> > > > > > > > L'or du Rhin, c'est leur sueur et leur habileté.
> > > > > > > > Et vous me demandez, avec fougue et passion
> > > > > > > > De jeter cette fortune au pied du Parthénon ?
> > > > > > > > Ce serait trop facile et ma réponse est non !

Nicolas :
> > > > > > > > On ne se grandit pas en affamant la Grèce
> > > > > > > > En oubliant Platon, Sophocle et Périclès !
> > > > > > > > Nos anciens nous regardent, et nous font le grief
> > > > > > > > D'être des épiciers et non pas de vrais chefs !
> > > > > > > > Helmut Kohl est furieux et Giscard désespère.
> > > > > > > > Un seul geste suffit, et demain à Bruxelles
> > > > > > > > Desserrez, je vous prie, le n½ud de l'escarcelle !

Angela :
> > > > > > > > Brisons là, je vous prie, la nuit est encore belle
> > > > > > > > Votre éloquence est grande et mon âme chancelle...
> > > > > > > > Mais si je disais oui à toutes vos demandes
> > > > > > > > Je comblerais la femme, et trahirais l'Allemande !

 
(Ils s'éloignent, chacun de leur côté)

Bravo à l'écrivain inconnu