Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/03/2010

Huchon : échec de la sécurité

Aprés l'échec des transports, aprés l'échec du logement, aprés l'échec écologique, aprés l'échec économique, aprés l'échec social, Huchon découvre l'échec de la sécurité.

En effet, l'association lycéenne réformatrice RNL ("Réformons nos lycées") a attaqué le président sortant cette semaine dans un communiqué de presse. Elle demande aux électeurs de ne pas voter Huchon. La raison : des agressions incessantes devant et parfois même à l'intérieur des lycées franciliens. Voici quelques extraits du communiqué : "Malgré la multiplication d'agressions des lycéens dans les établissements d'Île-de-France, nous regrettons le déni de responsabilité de Monsieur Huchon". "Nous appelons les lycéens à manifester leur opposition au manque d'intérêt de Jean-Paul Huchon en s'exprimant massivement lors des élections régionales".

Huchon et son électorat de bobos vivent dans des beaux quartiers, ils ne savent pas que de l'autre côté du périf, la violence est un fléau.

Le programme de monsieur Huchon se résume selon son équipe à une formule : le bouclier social. Pourtant, cette phrase vide de sens que l'équipe socialiste répète en permanence ne peut masquer la terrible vérité : les différences et stigmatisations sociales sont les pires du pays en Île-de-France. Et n'en déplaise à Huchon and co, la violence est un autre facteur de malaise social pour les défavorisés qui en plus subissent des agressions répétés. La mixité sociale francilienne est inexistante, on a des zones de ghettos et des quartiers chics (le 15e par exemple où vit monsieur Huchon) qui n'ont aucun contact les uns avec les autres.

Les classes populaires, reléguées dans des banlieues mal desservies ne connaissent plus l'ascenseur social. Les meilleurs résultats électoraux de monsieur Huchon sont d'ailleurs bien localisés dans Paris intra-muros et en particulier dans les 3 premiers arrondissements...