Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/02/2012

La honte : Fabius ignoré en Chine !

Voila encore une histoire tout à l'image du parti socialiste, de son impréparation, de son amateurisme. Le représentant de l'ex-premier secrétaire du parti socialiste, Laurent Fabius, pourtant ex-premier ministre français, se déplace en Chine pour - dit-il, rencontrer les dirigeants chinois dans le cadre de la campagne présidentielle française.

Seulement voila, ne rencontre pas les grands dirigeants de ce monde qui veut. Pour cela il faut être connu et reconnu, avoir un intérêt aux yeux des Présidents ou Ministres visités. De plus, une telle visite "d'Etat" se prépare à l'avance, s'organise, se négocie.

Laurent Fabius, connu comme son chef pour avoir un égo surdimensionné n'en revient sûrement pas ! Personne, rien, nada pour l'accueillir, le recevoir, lui dérouler le tapis rouge et le recevoir à dîner.

En fait, en Chine, Fabius-Hollande sont de grands inconnus et personne ne voit d'intérêt de les recevoir.

Résultat, le Fabius, honteux et confus, jura, mais un peu tard, qu'on ne l'y prendrait plus.

Il décida donc de prendre l'avion en direction du Japon en espérant qu'au pays du soleil levant son aura éclairera les habitants.

Quand on pense que Hollande veut "contraindre" les européens à renégocier les traités, entend imposer une dévaluation de la monnaie chinoise à Juantao (qui ne l'a pas reçu)....

Quelle honte !

11/02/2012

Hollande veut taxer les PME !

Voila encore, de la part de l'ancien 1er secrétaire du parti socialiste, une idée saugrenue qui démontre, s'il en était besoin, son incompréhension du tissu économique français et de la notion même de la compétitivité.

Nous le savons tous, la France a perdu près de 540 000 emplois industriels entre 1998 et 2008 (dernière statistique connue) du fait de son manque de compétitivité sur les marchés internationaux. Il ne faut pas oublier que 60% de notre commerce export sur fait avec l'Europe, notamment avec notre premier partenaire (et concurrent) l'Allemagne. Depuis 2010, la création d'emplois industriels est en hausse mais nous le savons bien, le coût du travail, en autre, pèse lourdement sur notre capacité à vendre, donc a créér des emplois en France.

Il ne suffit pas de dire "il faut acheter français" pour que cela se fasse. Il ne suffit pas de "taxer les riches" pour que la création d'emplois parte à la hausse. C'est pour cela que le gouvernement de François Fillon, sur décision de Nicolas Sarkozy,  a décidé de s'attaquer à une partie du sujet (l'autre c'est la qualité des produits) en réformant la taxe professionnelle en 2009. Ainsi, la fiscalité des entreprises a été allégée de 6,8 milliards d'euros par an, diminuant considérablement le coût de la production et favorisant notre compétitivité.

Mais voila, François Hollande, qui visiblement n'aime pas la réussite de nos entreprises, trouve que cela coûte trop cher et que cette réforme bénéficie trop "aux PME de services qui ne sont pas confrontées à la concurrence internationale" ! Ah bon, les services ne se battent pas face à des acteurs internationaux ? Il doit s'agir, soit d'incompétence de sa part, soit d'une nouvelle attaque contre "ces riches salariés" de nos PME. Ou des deux.

Le problème avec son idée est que de nombreuses PME seront pénalisées. En effet, la taxe professionnelle a été remplacée par deux impôts (CVAE et CFE). La CVAE est fixée à 1,5% de la Valeur ajoutée (VA) pour les entreprises ayant un chiffre d'affaires (CA) supérieur à 50 millions d'euros et entre 0,01% et 1,49% pour celles réalisant moins de 50 millions de CA.

Le PS veut supprimer ces taux réduits : les PME vont donc devoir payer plus de 3 milliards d'euros de taxes augmentant ainsi le coût du travail et diminuant leur compétitivité.

Exemple : une société ayant un CA de 1 millions d'euros et une VA de 800 000 euros paiera 12000 euros d'impôt au lieu de 800 euros aujourd'hui...

François Hollande veut-il vraiment créer des emplois en France ? Il oublie que les emplois, en France, sont créés par les PME...

Lettre d'un homme lucide sur la situation du pays

De Eric Bitbol

Nous avons tous une histoire personnelle.

En ces temps ou les mêmes qui célèbrent F Mitterrand sont souvent les plus abjects à l'encontre de N Sarkozy, j'ai décidé d'écrire sur les deux à travers mes choix politiques.

Comme vous le savez, je suis un fils d'ouvrier et je suis fonctionnaire. Viscéralement antiraciste et attiré par l'action publique, je pensais être plutôt de gauche.

Et un jour, j'ai même cessé d'être un spectateur et j'ai adhéré au Parti socialiste à Champs.

Pourquoi? C'est simple et ça tient en quelques mots: je pensais que l'objectif essentiel de ce Parti était d'améliorer la vie des gens modestes, de la classe moyenne ...bref de ceux dont je suis.

Alors, c'est vrai que j'ai rencontré des d'adhérents, de gens sympathiques, dévoués avec lesquels je me sentais en phase, des vrais socialistes sincères...et ce sont des personnes que j'estime et que je salue.

Mais j'ai surtout découvert… que je n'étais pas socialiste!!!

En effet, j'ai constaté à quel point le programme, l'esprit socialiste m’étaient totalement incompréhensibles !

Je suis patriote, je crois en la FRANCE. Je suis persuadé que le progrès social n'existe pas si l'économie n'est pas en mesure de créer des richesses, je suis incapable de placer le délinquant ou le criminel au coeur de la justice, de trouver des excuses ou de m'apitoyer.. car je pense naturellement que c'est la victime qui est importante ...

J'ai aussi constaté à quel point la légitime lutte antiraciste était pervertie pour interdire de trouver les solutions équilibrées à la question de l'immigration et pour instrumentaliser le Front National.

J'ai découvert à quel point cette gauche qui aime se présenter comme humaniste...était en fait sectaire au possible, intolérante et soucieuse d'imposer une bien –pensance intolérable.

J’ai compris que cette gauche poursuivait un but fondamental, que viens d’ailleurs d’avouer M Aubry, celui d’imposer une « nouvelle civilisation » à la France.

Je sais que cette gauche n’est plus celle que j’appréciais, cette gauche sociale, celle de mon monde, mais qu’elle n’est plus qu’une gauche sociétale manipulée par des technocrates obtus- ceux qui ne se trompent jamais – des bobos hallucinés et des gauchistes mal recyclés.

Et c'est ainsi que j'ai décidé de quitter le Parti socialiste et d'arrêter d'être un acteur de la vie politique.

Inutile de dire que les révélations sur Mitterrand, la francique, Bousquet et les scandales et affaires auquel il fut partie prenante ....me renforcèrent dans le rejet profond de ce qu'est le Parti socialiste actuel et explique largement ma virulence envers ce Parti qui trompe les gens et se moque d'eux.

J'ai arrêté d'être un acteur mais pas un spectateur et c'est ainsi que j'ai commencé à découvrir N Sarkozy.

J'ai découvert un homme politique qui disait ce que je pensais et que j'ai rapidement esquissé ci-avant. J'ai vu un Homme politique qui voulait rendre ses lettres de noblesse à la politique, qui voulait lui rendre son rôle essentiel, un dirigeant qui travaillait et avait des idées novatrices, raisonnables et équilibrées, qui savait dire "oui" quand il le fallait mais aussi "non"!

J'ai découvert un homme qui avait la même conception que moi vis à vis des partis extrémistes, à savoir que ce n'est pas en laissant ces partis monopoliser certains sujets essentiels qu'on lutte le mieux contre eux.

J'ai vu un Homme sincère, intelligent et responsable. Un homme qui ne se contentait pas de réciter un programme abstrait ou hors du temps, mais un Homme dans le concret, dans le monde réel au service de la FRANCE.

J'ai également adhéré totalement aux idéaux gaullistes, à l'importance de soutenir nos valeurs, la démocratie, la liberté, ...que l'UMP est toujours en première ligne pour défendre contre tous les extrémistes, contre tous les renoncements.

J'ai aussi rencontré des adhérents venus de tous horizons, de gauche pour certains , historiquement de droite pour d'autres....aimant la FRANCE, respectueux des valeurs de justice, de morale, de liberté, fondamentalement antiracistes, antitotalitaires, démocrates et républicains, des gens tolérants ...avec lesquels je suis fier de militer depuis plus de sept ans pour défendre un bilan qui est plus que flatteur au regard de la conjoncture actuelle, et un futur projet pour continuer l'action de redressement national et la modernisation de la FRANCE au service des français, pour consolider nos acquis

Je sais que mon parcours, c’est celui de nombre d’entre vous. Je sais que c’est celui que certains hésitent parfois à prendre car certains préjugés, certaines caricatures sont parfois tenaces.

J’espère que ce message personnel les aidera à admettre ce qui m’apparait comme une certitude, en l’occurrence qu’être pour le progrès social, pour la grandeur de la France, pour le bien être environnemental, pour le meilleur avenir possible pour nos enfants, pour la nécessaire sécurité …passent par la recherche de solutions réalistes et équilibrées que seule la Majorité Présidentielle et notamment l'UMP osent porter et non par une idéologie malsaine et , disons le totalitaire dans nombre de ses conceptions d’un Parti socialiste qui insulte au quotidien ce qu’il fut!

05/02/2012

Sarkozy: 5 ans d’action au service des Français

Protéger les Français, réaffirmer nos valeurs, réformer la France, préparer l’avenir : voici les quatre points cardinaux de l’action du Président de la République et du Gouvernenement depuis 2007.


I. Protéger la France et les Français face aux crises et aux difficultés de la vie.

Les Français ont été protégés face aux difficultés engendrées par la crise économique (épargne des Français intégralement préservée, millions d'emplois sauvés, création du RSA qui a permis à 150 000 Français de sortir de la pauvreté, etc.) et la France a fait honneur à son rang à l’international (Géorgie, Côte d’Ivoire, Lybie, renforcement du couple franco-allemand).

II. Réaffirmer les valeurs fondamentales de notre République.

La sécurité, première des libertés, a été renforcée : -17% de délinquance depuis 2002, 30 000 peines planchers, rétention de sûreté, 32 000 décès en moins sur les routes.
Le travail, le mérite et l’effort ont été valorisés notamment grâce à la défiscalisation des heures supplémentaires, qui a permis d’améliorer le pouvoir d’achat de 9,5 millions de Français, et à la suppression des droits de succession pour les 95% des Français les moins fortunés.
La laïcité et les valeurs de la République ont été réaffirmées grâce à l’interdiction du port de la burqa en public.

III. Réformer notre pays au service des Français.

La réforme des retraites a sauvé notre système par répartition. La loi sur le service minimum a amélioré la relation des Français avec leurs services publics. La réforme de l’Etat a permis d’améliorer son fonctionnement et d’économiser 15 milliards d’euros.

IV. Préparer l’avenir de la France et de nos enfants.

35 milliards d’investissements d’avenir, crédit impôt rechercheretour aux fondamentaux à l’école primaire qui permettra aux enfants de France d’acquérir un socle commun de savoirs et de valeurs, autonomie des universitésqui leur permettra de se développer, record de natalité grâce à notre politique familiale, soutien sans précédent à la France agricole : notre action a préparé les conditions du redressement de notre pays.