Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/04/2007

Un débat préparé

Une réunion doit avoir lieu mardi  à midi au CSA avec des représentants de Ségolène Royal et de Nicolas Sarkozy pour préparer leur débat de l'entre deux tours.

Elle réunira, côté PS, l'ex-ministre Jack Lang, conseiller spécial de la candidate, et côté UMP, Claude Guéant, directeur de campagne du candidat, Franck Louvrier, son responsable de communication et le publicitaire Jean-Michel Goudard.

Les deux candidats s'étaient déjà affrontés à la télévision, en 1993, au soir du premier tour des élections législatives qui avaient vu la victoire de la droite. L'échange avait été assez tendu, comme le montre la vidéo ci dessous. 

http://www.dailymotion.com/video/xzhdr_sarkosego-debat

Le débat télévisé devrait avoir lieu le 2 mai et se dérouler en face à face, selon l'entourage de Jack Lang. Il sera diffusé à la fois sur TF1 et France 2. Les deux chaînes ont respectivement proposé, pour animer le débat, les journalistes Patrick Poivre d'Arvor et Arlette Chabot. Les images seront mises gratuitement à la disposition des autres télévisions et radios.

Côté logistique, les chaînes et les représentants des candidats discutent ensemble du décor. Il faut choisir et décider "du fond du décor, de la table, de sa forme, de la distance entre les deux candidats, du nom du réalisateur...", explique Robert Namias, directeur de l'information de TF1. "Nous proposons et on en discute ensemble", ajoute-t-il. "Nous devons fabriquer un décor. Ce serait pas mal si c'était moins sinistre que d'habitude, mais en même temps on est dans un ensemble très formel", a souligné Arlette Chabot.

Traditionnellement, ce débat se déroule dans un studio de la Maison de la Radio, mais ce studio est indisponible car il est en train d'être désamianté. Les deux chaînes ont donc loué un studio de la SFP à Boulogne, dans la banlieue proche de Paris.

Cette semaine, TF1 et France 2 pourraient en outre proposer deux émissions politiques chacune, mercredi et jeudi soir. TF1 pourrait programmer "Face à la Une" mercredi et jeudi soir, dans le prolongement du journal télévisé de 20h, l'un avec Nicolas Sarkozy et l'autre avec Ségolène Royal. De même, France 2 pourrait diffuser deux "A vous de juger", mercredi et jeudi soir, juste après "Face à la Une", avec là aussi l'un des deux candidats chaque soir.

Sarkozy : prendre ses responsabilités

 

« Aux électeurs qui ont voté pour d'autres candidats au premier tour et qui sont des femmes et des hommes de bonne volonté, je veux dire qu'ils ont toute leur place dans ce rassemblement dès lors qu'ils partagent eux aussi les valeurs de l'identité nationale, du travail, du mérite, du civisme, de la justice.
Je leur dis que le moment est venu où chacun doit prendre ses responsabilités, où, pour chacun, il s'agit de savoir si la France choisit le changement ou l'immobilisme, l'audace ou la frilosité, le renouveau ou le déclin.
Durant cette campagne pour le second tour, je ne me livrerai à aucune ouverture politicienne qui chercherait à rassembler à travers les débauchages et les marchandages.
Pour rassembler, il faut comprendre, il faut respecter, il faut aimer. Et le rôle d'un Président de la République c'est de rassembler. Pour moi, dans cette campagne du second tour de l'élection présidentielle, il n'y a pas deux camps, il n'y a pas deux partis dressés l'un en face de l'autre.
Il n'y a pas l'UMP et le Parti Socialiste, il n'y a pas le peuple de droite et le peuple de gauche. Parce que pour moi il n'y a qu'un seul peuple qui est le peuple français.
Il n'y a qu'une seule France qui est le bien commun de tous les Français. Comme il n'y a qu'une seule histoire de France qui appartient à tous les Français.
La République c'est le contraire du sectarisme, c'est le contraire de l'intolérance, c'est le choix des valeurs universelles autour desquelles les Français peuvent s'unir.
La France est une synthèse, sans cesse recommencée. Je veux faire la synthèse de l'ordre et du mouvement, de l'autorité et de la fraternité, de la liberté et de la justice.

POURQUOI TANT DE HAINE ?

Eh bien je vais vous le dire. :

·  D'abord parce qu'il y a les voyous, les trafiquants, les fraudeurs, les caïds, les bandes qui veulent faire leurs petites affaires tranquillement, qui veulent pouvoir frauder, racketter, trafiquer sans être dérangés. Il y a les casseurs qui veulent pouvoir casser en toute impunité. On n'est pas populaire parmi les voyous quand on veut faire respecter partout les lois de la République.

·  Ensuite, il y a ceux qui refusent obstinément de s'inscrire dans la République laïque, qui ne veulent pas séparer le spirituel du temporel. Chez ceux-là on n'est pas populaire quand on défend la laïcité.

·  Il y a aussi les appareils qui ont des intérêts à défendre, qui se sentent menacés par une défaite électorale et qui sont prêts à tout.

·  Il y a l'extrême gauche avec son idéologie d'un autre âge, son esprit fermé, son intolérance, ses réflexes conditionnés, qui ne rassemble pas beaucoup de voix, qui est organisée, qui a ses réseaux, qui a son influence.

·  Et puis il y a la gauche qui ne croit plus à la politique, ne croit plus à la nation, ne croit plus à la République, ne croit plus à l'Etat. La gauche qui ne croit plus que la politique puisse changer le monde ni même qu'elle puisse permettre d'atteindre le plein emploi. La gauche qui n'a plus d'autre programme que la défense des droits acquis, des rentes de situation et du statu quo. La gauche qui est dans la politique, dans les médias, dans l'administration, dans l'économie, cette gauche qui a pris goût au pouvoir, aux privilèges, cette gauche qui prétend défendre les services publics mais qui ne prend jamais les transports en commun, cette gauche qui aime tellement l'école publique qu'elle n'y met pas ses enfants, cette gauche qui adore la banlieue mais qui se garde bien d'aller y habiter, cette gauche qui trouve toujours des excuses aux voyous à condition qu'ils restent dans des quartiers où elle ne va jamais, Les Français ne sont pas dupes de tels comportements, de telles pratiques.

Je ne veux me consacrer qu'à une seule chose : rassembler le peuple français autour d'un nouveau rêve français, celui d'une République fraternelle où chacun trouve sa place, où personne n'a plus peur de l'autre, où la diversité est vécue non comme une menace. »

 

Télécharger au format PDF

23/04/2007

Résultats 1er tour présidentielle 2007 France

Les résultats définitifs du 1er tour de l'élection présidentielle 2007 - 22 avril 2007 :



Participation.....................................84,60%

Ce que ses amis disent de Ségolène

« Ce que ses amis disent d'elle ... »

« D'aucuns lui reprochent de n'avoir pas beaucoup participé aux réunions de travail et de ne pas avoir apporté grand chose au débat interne. »
Jack Lang, conseiller spécial de Ségolène Royal, dans son livre présidentiel jamais paru, « Tout ce que vous avez toujours voulu sur moi » Printemps 2006

Bernard Kouchner A la question : « Vous vous sentez bien dans la campagne de Ségolène royal ? » RTL - 23 février 2007-04-23
« Parfois bien et parfois je demande des explications, et parfois je ne me sens pas bien. Il y a un certain nombre de sujets sur lesquels nous ne serons pas d'accord. »

« J'ai toujours appris que les militaires servent à faire la guerre. Je n'ai pas conçu que les militaires servaient à éduquer la jeunesse. »
Arnaud Montebourg
A propos de l'encadrement militaire prôné par Ségolène Royal
1er juin 2006


« La militarisation de la sécurité, ce n'est pas l'ordre juste mais juste de l'ordre. Il n'y a aucune chance que les socialistes se rassemblent sur une telle ligne réactionnaire »
Jean-christophe Cambadélis
A propose de l'encadrement militaire prôné par Ségolène Royal
1er juin 2006


« Quand on propose de filmer les Conseils des ministres et de constituer des jurys populaires, on ne doit pas craindre la diffusion d'une vidéo somme toute officielle, sur le Net. »
Dominique Strauss-Kahn
Sur la vidéo de Ségolène Royal proposant les 35h pour les enseignants au collège
Le canard Enchainé


« Qu'est-ce que tu veux que je te dise ? Elle a été franchement nulle. Nulle, je te dis, elle a été nulle ! »
Julien Dray, porte-parole en chef de Ségolène Royal
Après le débat Interne au PS au Zénith de Paris où Ségolène Royal a été sifflée (Canard Enchainé)
Le 11 octobre 2006


« Cette idée, c'est le mariage de Gringoire, je suis Partout et du Petit Livre Rouge de Mao »
Jean-Paul HUCHON, Président PS de la région Ile-de-France
A propos des jurys populaires de Ségolène Royal
1er novembre 2006


« La campagne participative, ça commence à nous gonfler. Derrière le calendrier, on peut tout cacher. C'est un cache-misère. On va droit dans le mur, et en klaxonnant en plus ! »
Claude Bartolone, Député socialiste
Dimanche +, Canal+
21 janvier 2007


« Sa ligne ? Quelle ligne ? Elle n'en a pas encore. »
François Hollande
A la sortie de ses voeux à la presse, Le 15 janvier
Propos rapportés par Le Monde, 22 janvier 2007


« Le charisme de Ségolène, c'est qu'elle n'en a pas. »
François Hollande
Propos rapporté par Le Monde
22 janvier 2007