Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/04/2010

Droit de vote des étrangers

Aux socialistes qui ont déposé une proposition de loi visant à autoriser les étrangers à voter aux élections locales, Xavier Bertrand répond qu’il en est hors de question

Alors que seuls les étrangers ressortissants de l'Union européenne ont le droit de vote et d'éligibilité aux élections municipales, la proposition de loi déposée par le groupe socialiste et soutenue par les communistes et les verts veut donc étendre ce droit à tous les étrangers non européens.

Xavier Bertrand l’a dit pendant toute la campagne pour les élections régionales, « le droit de vote est conditionné à la souveraineté, à la nationalité et à la citoyenneté, il est la chose la plus importante dans une démocratie ».

« Je suis contre cette provocation du parti socialiste qui a voulu instrumentaliser le débat et qui ne fait que renforcer la place des extrêmes », déclare Xavier Bertrand.

Ce texte présenté à l'Assemblée Nationale le 30 mars a été rejeté par 313 voix contre et 212 pour.

13:03 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vote, ump, ps | Digg! Digg |  Facebook

La disgrâce d'Anne Hidalgo

Anne Hidalgo, après 10 défaites consécutives dans le XVe arrondissement de Paris, a enfin compris que les parisiennes et les parisiens ne voteront jamais pour elle. Et pour cause : pratiquement toujours absente des réunions de l'exécutif local, elle ne marque guère son intéret pour les habitants. Pire, les seules fois où Anne Hidalgo vient participer aux conseils d'arrondissement, c'est pour glorifier l'action de la Mairie de Paris ou pour voter des résolutions qu'elle s'empresse de renier au Conseil de Paris.

 

Les Parisiens ne se trompent pourtant pas : la gestion de la ville est désastreuse, l'endettement a doublé, les impôts ont flambé (+50% l'année dernière !), les logements sont rares, la circulation et le stationnement un cauchemard (grâce à l'alliance de la carpe et du lapin en 2001 avec les écologistes).

Bertrand Delanoé lui a promis la Mairie de Paris en 2014 si elle gagnait dans le XVe arrondissement (en oubliant que se sont les électeurs qui désignent leur Maire...). Le résultat des dernières élections (dans le XVe) a donc été vécu comme un coup de massue : Anne Hidalgo cherche desespérement un arrondissement plus accueillant...

Je lui propose le 7eme...

 

Hidalgo quiite le XVe_Match 010410.pdf

12:52 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : hidalgo, delanoe, ump, ps | Digg! Digg |  Facebook

20/03/2010

Programme PS en Ile de France

Le programme socialiste de Huchon en Ile de France :  "C'est juste le même que celui de 2004!".

Ce n'est pas sérieux : cet homme qui se présente pour un troisième mandat (il est en place depuis douze ans!) n'a plus d'idées, pas de projet pour la région.

Si Jean-Paul Huchon ressuscite son programme de 2004, c'est qu'il ne l'a pas appliqué. Cela veut dire que les promesses faites aux franciliens il y a six ans sont restées lettres mortes.

Qu'a donc fait Monsieur Huchon de sa présidence? C'est bien joli de faire campagne sur le vote sanction contre Sarkozy, mais les franciliens attendent des solutions concrètes à leurs problèmes quotidiens: transport, logement, lycées, emploi,...

Jean-Paul Huchon fait bien des propositions, mais il les faisait déjà en 2004, et depuis c'est le statu quo: la modernisation des RER B, C et D, le ticket unique de transport valable 1h30 en Île-de-France, la gratuité des transports pour les jeunes en insertion,  le guichet unique pour les aides aux PME, la rénovation des urgences hospitalières, la construction de maisons médicales de garde, la prise en charge des cautions pour les jeunes, le droit de pétition régional…

Un saupoudrage en règle qui ne trompe personne.

Huchon : échec de la sécurité

Aprés l'échec des transports, aprés l'échec du logement, aprés l'échec écologique, aprés l'échec économique, aprés l'échec social, Huchon découvre l'échec de la sécurité.

En effet, l'association lycéenne réformatrice RNL ("Réformons nos lycées") a attaqué le président sortant cette semaine dans un communiqué de presse. Elle demande aux électeurs de ne pas voter Huchon. La raison : des agressions incessantes devant et parfois même à l'intérieur des lycées franciliens. Voici quelques extraits du communiqué : "Malgré la multiplication d'agressions des lycéens dans les établissements d'Île-de-France, nous regrettons le déni de responsabilité de Monsieur Huchon". "Nous appelons les lycéens à manifester leur opposition au manque d'intérêt de Jean-Paul Huchon en s'exprimant massivement lors des élections régionales".

Huchon et son électorat de bobos vivent dans des beaux quartiers, ils ne savent pas que de l'autre côté du périf, la violence est un fléau.

Le programme de monsieur Huchon se résume selon son équipe à une formule : le bouclier social. Pourtant, cette phrase vide de sens que l'équipe socialiste répète en permanence ne peut masquer la terrible vérité : les différences et stigmatisations sociales sont les pires du pays en Île-de-France. Et n'en déplaise à Huchon and co, la violence est un autre facteur de malaise social pour les défavorisés qui en plus subissent des agressions répétés. La mixité sociale francilienne est inexistante, on a des zones de ghettos et des quartiers chics (le 15e par exemple où vit monsieur Huchon) qui n'ont aucun contact les uns avec les autres.

Les classes populaires, reléguées dans des banlieues mal desservies ne connaissent plus l'ascenseur social. Les meilleurs résultats électoraux de monsieur Huchon sont d'ailleurs bien localisés dans Paris intra-muros et en particulier dans les 3 premiers arrondissements...