Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/05/2011

Conservatoires municipaux à Paris : le couple Delanoé-Hidalgo cherche de l'argent sonnant et trébuchant

On le sait bien, le premier couple de la capitale est bien pietre gestionnaire : il dépense sans compter et sans réelle stratégie si bien que, les caisses vides et la dette enflée (doublée), le voila comme toujours à la recherche d'argent frais.

Après les hausses d'impôts vertigineuses de l'année dernière (+50%), et ce n'est pas fini - gare à 2011 ! -, après avoir contribué à la création de la bulle immobilière à Paris (pour augmenter les droits de mutations perçus par la Mairie!), voila Delanoé-Hidalgo qui s'attaquent aux "gosses de riches" en augmentant de manière folle les droits d'inscription des conservatoires municipaux parisiens.

Il faut dire que le coup de la bulle immobilière n'a pas produit les effets escomptés : à force de faire augmenter les prix de l'immobilier à Paris, le nombre de transactions commence à chuter, engendrant, ainsi, la chute des droits perçus par la Mairie.

Alors il faut trouver de l'argent autre part : le choix socialiste se porte sur les conservatoires municipaux.

Dans son argumentaire musical, la mairie affirme que sa réforme vise : "en associant les familles à hauts revenus à l'effort financier porté par la collectivité à permettre un élargissement du public vers des jeunes de milieux plus modestes." Grandiose, Magnifique, incritiquable.

Dans le détail, cet exposé s'assombrit comme un jour d'eclipse solaire... pardon musicale :on note que les deux premières catégories de revenus voient baisser leur participation financière de 12 et 4 %, que le troisième est inchangé mais qu'après, pour les cinq autres quotients, les hausses sont de 2, 4, 18, 39 et 56 % !
Soit un gain de 10 euros par an pour les enfants de familles modestes et une augmentation de 180 euros pour ceux des familles fortunés (les riches de François Hollande).

Le Hic est que les enfants des familles modestes sont peu nombreux à suivre ces cours, il s'agit donc d'une augmentation massive des droits pour un grand nombre de familles.

Merci Monsieur Delanoe et Madame Hidalgo!

15/05/2011

Bilan UMP : ce que nous avons fait.

En 2008, un an après l’élection de Nicolas Sarkozy, le taux de chômage était passé sous la barre des 7,5%, le niveau le plus bas depuis 25 ans. La France repartait vers le plein emploi.

Fin 2008, la crise mondiale a brutalement changé la donne, détruisant des millions d’emplois dans tous les pays. Même si la France a été plutôt moins touchée que les autres, grâce aux actions anti-crise du Président de la République, nous n’avons pas été épargné. La majorité a relancé la bataille de l’emploi.

Depuis janvier 2011, elle commence à porter ses fruits : le chômage baisse depuis trois mois consécutifs.

Détail du bilan de l'action du Président de la république, du gouvernement et de l'UMP :

BILAN 2011.pdf

20:57 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ump, bilan | Digg! Digg |  Facebook

L'ombre de DSK

Après avoir vu le DSK, patron du FMI, rouler en voiture de luxe (cela me rappelle la Porsche du French Doctor alors patron de Médecin sans Frontière, voiture de fonction), après le DSK du peuple avec ses costumes sur mesure à 35000 dollars (en fil d'or ?), voici le DSK possible candidat à la Présidence de la république en DRH de proximité avec ses salariés (la directrice polonaise du FMI) et maintenant la femme de chambre du Sofitel.

Il faut dire que tout le monde connaissait ses penchants pour la gente féminine mais nos socialistes nationaux, Martine Aubry et Hollande en tête s'enfermaient dans le déni en promettant un candidat vertueux propre à représenter les valeurs humanistes et la proximité du peuple étrangement ébahi, si on en croit les sondages, par ce lointain et très riche directeur du FMI prompte à exiger la rigueur budgétaire et la baisse des salaires.

Nous voila repartis avec la gauche ultra caviar, sans idées et programme, dont la seule tactique depuis des années consistait à critiquer, à la limite de l'irrespect, le président de la république et à descendre par des méthodes proches du bolchévisme les courageux et travailleurs ministres de la république.

Nous voici avec des socialistes "ébahis" par l'annonce de l'arrestation honteuse de leur chouchou devant faire un choix entre la non volontaire Aubry, la revancharde Royal, le revenant Hollande.

La morale de l'histoire est que les donneurs de leçons socialistes, incapables de proposer des mesures nécessaires au peuple ou de mener les réformes utiles à notre pays se trouvent maintenant arrosés à leur propre jeu. Ils appellent tous à la dignité et à la présomption d'innocence qu'ils n'ont pas appliquée à Woerth, Lagarde et les autres.

Comme disait Le Luron, "l'emmerdant c'est la rose"

Tout ceci ne nous empêche pas d'être très prudent sur cette nouvelle affaire DSK et d'attendre que la vérité soit établie.

20:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dsk | Digg! Digg |  Facebook

18/04/2011

Autolib'

 

Après Vélib’, le grand projet, c'est Autolib' ! Si on écoute la mairie centrale et son maire Bertrand Delanoé qui considère qu'il y a trop de voitures qui circulent dans Paris (voir les plans Baupin catastrophiques de ces dernières années), l'idée de créer un système de transport basé sur l'automobile est vraiment étonnante. De mon point de vue, ce système aura pour conséquence d'augmenter le nombre d'automobiles dans Paris, soit l’inverse de l’effet recherché. En effet, la grande majorité des parisiens n'ont pas de voitures et utilisent les transports en commun. Ce sont donc ces derniers qui seront tentés de prendre... la voiture. On le constate bien avec Vélib’. Autolib' va donc d'aggraver les problèmes de circulation dans Paris, en augmentant le nombre d'automobilistes et aggraver, une fois de plus, les problèmes de stationnement avec la disparition programmée de 3000 places de stationnement.

 Autolib' a retenu un système basé sur des véhicules électriques (Bolloré) : pour remplacer les véhicules polluants? En Allemagne (Ulm), le concept est déjà en test, mais avec des véhicules diesel. Pas question d'utiliser des voitures électriques, comme pour Autolib'. « C'est prématuré, estime Jérôme Guillen, directeur de l'innovation chez Daimler. Cela suppose des investissements trop lourds. »

De plus, avec un temps de recharge de près de 10h00, l’applicabilité du concept risque d’être rendue difficile : comment garantir aux utilisateurs que le « plein » sera fait ? La plupart des véhicules seront en charge dans les stations… sauf à y ajouter des pédales.

Quant au prix : 10€ + 7€ la première demi-heure + 500€ de caution… les taxis green (hybrides) sont moins chers et ont des voies de circulation pour fluidifier le trafic, ce qui ne sera pas le cas des Autolib’.

Enfin, un sondage Figaro sur 5500 personnes (échantillon probablement non représentatif) :

Question : « Alors qu'Autolib', le service de voitures électriques en libre-service à Paris et sa banlieue devrait être lancé à l'automne 2011, avec 250 voitures et 250 stations dans un premier temps, pensez-vous qu'il vous sera utile ? »

Oui : 40.39%

Non : 59.61%

15:02 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : autolib', paris | Digg! Digg |  Facebook