Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/08/2012

Blocage du prix de l'essence : encore une promesse non tenue

Le blocage du prix de l'essence va s'ajouter à la liste, déjà longue, des promesses non tenues du candidat Hollande.

En effet, lors de la campagne présidentielle, le candidat socialiste, soucieux d'appater ses électeurs, avait ajouter à sa liste de promesses de circonstance le blocage du prix de l'essence de façon immédiate dès son élection acquise.

C'était, encore une fois, mal connaitre les données du problème. Comment un pays qui ne produit pas une goutte de pétrole peut-il imposer un blocage du prix de l'essence aux producteurs et raffineurs dans un contexte d'augmentation inéluctable de son prix du fait de sa rareté programmée ?

Alors annonce démagogique et électorale ? Sûrement. En tout cas, les annonces de ces derniers jours montrent la pauvreté de la reflexion de la nouvelle équipe dirigeante et se concrétisera par une grande déception parmis les électeurs.

Déja quee Hollande a battu le record de rapidité en passant largement sous la barre des 50% d'opinions favorables, les 6 centimes de baisse (on ne parle plus de blocage) du prix de l'essence annoncés améneront une augmentation du pouvoir d'achat des Français de 36€ par an, soit 3€ par mois...

Les commentaires sont fermés.