Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/03/2010

Programme PS en Ile de France

Le programme socialiste de Huchon en Ile de France :  "C'est juste le même que celui de 2004!".

Ce n'est pas sérieux : cet homme qui se présente pour un troisième mandat (il est en place depuis douze ans!) n'a plus d'idées, pas de projet pour la région.

Si Jean-Paul Huchon ressuscite son programme de 2004, c'est qu'il ne l'a pas appliqué. Cela veut dire que les promesses faites aux franciliens il y a six ans sont restées lettres mortes.

Qu'a donc fait Monsieur Huchon de sa présidence? C'est bien joli de faire campagne sur le vote sanction contre Sarkozy, mais les franciliens attendent des solutions concrètes à leurs problèmes quotidiens: transport, logement, lycées, emploi,...

Jean-Paul Huchon fait bien des propositions, mais il les faisait déjà en 2004, et depuis c'est le statu quo: la modernisation des RER B, C et D, le ticket unique de transport valable 1h30 en Île-de-France, la gratuité des transports pour les jeunes en insertion,  le guichet unique pour les aides aux PME, la rénovation des urgences hospitalières, la construction de maisons médicales de garde, la prise en charge des cautions pour les jeunes, le droit de pétition régional…

Un saupoudrage en règle qui ne trompe personne.

Huchon : échec de la sécurité

Aprés l'échec des transports, aprés l'échec du logement, aprés l'échec écologique, aprés l'échec économique, aprés l'échec social, Huchon découvre l'échec de la sécurité.

En effet, l'association lycéenne réformatrice RNL ("Réformons nos lycées") a attaqué le président sortant cette semaine dans un communiqué de presse. Elle demande aux électeurs de ne pas voter Huchon. La raison : des agressions incessantes devant et parfois même à l'intérieur des lycées franciliens. Voici quelques extraits du communiqué : "Malgré la multiplication d'agressions des lycéens dans les établissements d'Île-de-France, nous regrettons le déni de responsabilité de Monsieur Huchon". "Nous appelons les lycéens à manifester leur opposition au manque d'intérêt de Jean-Paul Huchon en s'exprimant massivement lors des élections régionales".

Huchon et son électorat de bobos vivent dans des beaux quartiers, ils ne savent pas que de l'autre côté du périf, la violence est un fléau.

Le programme de monsieur Huchon se résume selon son équipe à une formule : le bouclier social. Pourtant, cette phrase vide de sens que l'équipe socialiste répète en permanence ne peut masquer la terrible vérité : les différences et stigmatisations sociales sont les pires du pays en Île-de-France. Et n'en déplaise à Huchon and co, la violence est un autre facteur de malaise social pour les défavorisés qui en plus subissent des agressions répétés. La mixité sociale francilienne est inexistante, on a des zones de ghettos et des quartiers chics (le 15e par exemple où vit monsieur Huchon) qui n'ont aucun contact les uns avec les autres.

Les classes populaires, reléguées dans des banlieues mal desservies ne connaissent plus l'ascenseur social. Les meilleurs résultats électoraux de monsieur Huchon sont d'ailleurs bien localisés dans Paris intra-muros et en particulier dans les 3 premiers arrondissements...

17/03/2010

Propositions UMP en Ile de France

Alors que les socialistes et les écologistes ne sont d'accord sur rien et s'opposent sur leurs projets respectives laissant ainsi les habitants de l'Ile de France dans leurs difficultés quotidiennes (transport, sécurité, Ecole, crêches, logement, emplois), on nous annonce maintenant un accord national (et bien...) dans lequel ils sont d'accord sur tout !

Cécile Duflot, la leader des verts, avait pourtant annoncé avant le premier tour "je vous le dis droit dans les yeux, il n'y aura pas d'accord avec les socialistes au second tour, nous maintiendrons nos listes partout, nos projets n'ont rien de commun".

L'équipe de Huchon, le socialiste président de la région Ile de France, sans projet depuis 12 ans, a pourtant laissé la région dans un sale état : dette énorme, impôts en augmentation, transports catastrophiques, nombre de logements sociaux insuffisants, sécurité déplorable, etc...

Ce que les socialistes n'ont pas fait en 12 ans, il vont maintenant le faire avec les écologistes ? Par magie ?

Une question : pourquoi les écologistes seraient forcement de gauche et socialistes de surcroit ? Le droite aussi a contribuée largement à la prise en compte de l'environnement et de l'écologie dans notre vie. Le pacte avec Nicolas Hulo a été signé et des mesures prises pour le mettre en oeuvre (contrairement à Ségolène Royal qui a aussi signé le pacte pour dire après l'élection qu'elle ne l'appliquerait pas), le grenelle de l'environnement est concret, visible par tous.

L'Ecologie, pour être efficace, doit être mise en oeuvre et pilotée au niveau national et international (les fumées ne s'arrêtent pas aux frontières...), le niveau régional n'apporte rien de plus sauf un saupoudrage et un gaspillage de plus. Mais c'est une habitude chez les socialistes : on augmente les impôts pour financer son train de vie...

Un rapport sur les finances régionales en Île de France au cours du dernier mandat de Jean-Paul Huchon, indique que le budget de fonctionnement du conseil régional Ile de France a augmenté de 203% au cours des six dernières années!!!

Dans le même temps, les dépenses d'investissement (celles qui doivent permettre à notre région d'être plus moderne et innovante) stagnent. Elles se sont seulement accrues de 13,6% en six ans (à peine 2% par an).

Lire très attentivement ce fichier :

Propositions UMP en Ile de France.pdf

Socialistes : augmentation du Pass Navigo

Tarification unique du Pass Navigo: les Parisiens encore oubliés par Anne Hidalgo et Bertrand Delanoé


L’accord conclu aujourd’hui en Ile-de-France, pour des raisons électorales, entre le socialiste Jean-Paul Huchon, Cécile Duflot et Pierre Laurent évoque l’instauration d’un Pass navigo à un tarif unique de 65€,contre un tarif actuellement proposé aux Parisiens de 56,60 € par mois., soit une nouvelle augmentation de 15% !


Après l’augmentation record des impôts locaux (+51% en 2009) par le maire socialiste de Paris Bertrand Delanoë, les Parisiens payent encore la note de l’union de la gauche au second tour des régionales.


« Mais où est Anne Hidalgo, tête de liste socialiste à Paris pour les régionales ? Que fait-elle pour défendre les intérêts des Parisiens ? Son silence assourdissant est une première illustration des ravages que pourrait causer une coalition de gauche à la tête de la Région.», déclare Jean-François Lamour, président du groupe UMP au Conseil de Paris.