Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/06/2007

L'ancien ministre Lamour perd son sang-froid

Comme vous le savez, le Premier Ministre François Fillon est venu soutenir le candidat parachuté investi par l’UMP dans notre circonscription ce matin à sa permanence vers 11H00. La visite a été très rapide, le cortège officiel était suivi par une nuée de journalistes à moto. A la descente de voiture, tout ce petit monde s’est précipité à l’intérieur pour se congratuler et faire des déclarations de bonnes intentions, surtout vers la presse et les caméras dont les moteurs tournaient à plein régime… 

Ma visite a provoqué visiblement l’étonnement, l’agacement et la colère. 

J’arrive à 10H30 pour prendre ma place sur le trottoir devant la permanence. 

A la question de la responsable de la permanence qui me demande, agressive, ce que je fais là, je réponds que je suis un citoyen du 15e sur le trottoir. Enervement... 

A celle d’une élue qui me demande sèchement « qu’est-ce que vous faites là ? vous ne faites pas parti de l’équipe de soutien », je demande « pourquoi me parlez-vous comme cela ? ». Réponse « Parce que je suis fatiguée… » « Rassurez-vous à partir de dimanche vous pourrez vous reposer ». Demi-tour de la préposée avec un haussement d ‘épaules. 

A un jeune agressif qui voulait savoir si j’annoncerai mon soutien à l’ancien ministre sur mon blog, je réponds « certainement pas, je viens saluer François Fillon que j’estime beaucoup ». Agacement… 

Un élu est venu me saluer, étonné. 

Un militant m’annonce, me croyant de l’équipe, le programme des derniers jours. Confusion… 

Un autre veut savoir si « Galy-Dejean compte débarquer pendant la visite du Premier Ministre ». Je réponds que cela est probable. Affolement dans les rangs… C'était bien sûr une blaque...

Enfin, le meilleur : l’ancien ministre candidat agacé par ma présence s’avance vers moi et me demande si je compte le soutenir. « Souhaitez- vous me dire bonjour ? » Pas de réponse mais la même question que précédemment. « Souhaitez-vous me dire bonjour ?». J’insiste.

Il finit pas me tendre la main et poursuit en me poussant de la main « méfiez-vous, méfiez-vous, il vous faut vous méfiez, vous… ». « vous me menacez, monsieur le Ministre, se méfiez de qui, de quoi ? ».  Pas de réponse de l’ancien ministre aux abois, il tourne le dos et s’en va. Quel sportif ! Il perd son sang-froid le monsieur… 

Une militante voulait savoir pourquoi le député Galy-Dejean ne s’était présenté que 3 fois à l’assemblée en cinq ans, en reconnaissant qu’il est un excellent Maire. C'est l'argument de son équipe...Je lui ai immédiatement envoyé la longue liste officielle (source Assemblée Nationale) des activités de notre député… Ambiance…

Comment expliquer une telle attitude de la part des membres d'une équipe qui dit supporter les valeurs et les engagements du projet présidentiel de Nicolas Sarkozy ? Pourquoi sont-il si agressifs  à deux jours du scrutin ? Et comment justifier le comportement inacceptable de cet ancien ministre ancien champion à l'attitude si menaçante ? De quoi a-t-il peur ? Comprends-t-il enfin qu'il a été instrumentalisé en étant parachuté dans cette circonscription de Paris si attachée à son député-Maire ?

L'ambiance sera triste dimanche soir au sein de cette équipe là car les électeurs n'accepteront jamais de telles attitudes après les engagements si hauts portés de notre président. 

Eric

Les commentaires sont fermés.