Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/05/2007

Galy-Dejean, notre Député-Maire

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs,

 

A une très large majorité, le peuple français vient de designer son nouveau Président de la République. C’est une large victoire pour nos idées et pour notre projet de transformer la France et la société française. Tout a été dit lors de la campagne, vous connaissez donc les engagements de Nicolas Sarkozy et les valeurs portées par son projet, celui de l’UMP. 

Portant, nous devons donner à notre Président une large majorité présidentielle à l’Assemblée Nationale afin que ce projet et ses ambitions se transforment en réalités pour nous tous. C’est maintenant tout l’enjeu du prochain scrutin relatif aux élections législatives des 10 et 17 juin prochain. 

Nous avons tous fait campagne activement pour notre projet, nous devons aujourd’hui encore le faire pour le concrétiser et soutenir, à nouveau, Nicolas Sarkozy. 

Pour autant, la situation dans notre 15eme arrondissement de Paris, comme dans d’autres circonscriptions en France, est particulière. Nous avons, chez nous, trois candidats de la même famille politique UMP qui supportent le même projet, celui de notre Président. La confusion est devant nous.

Il ne faut pas se tromper, l’enjeu final est aussi de reconquérir la Mairie centrale de Paris que nous avons perdue en 2001 pour les mêmes raisons. Et l’on voit aux résultats du dernier scrutin que l’objectif est ambitieux : la moitié des parisiens ont apporté leurs voix à Nicolas Sarkozy, l’autre moitié à Ségolène Royal.

Pour reconquérir cette mairie, il nous faut absolument garder le 15eme et reconquérir les 12eme et 14eme arrondissements qui sont des arrondissements pivots pour nous. Cependant, les habitants des 12eme et 14eme arrondissements ont voté majoritairement à gauche. La bataille va donc être rude ! 

Un ministre de la République aurait du aller batailler sur ces territoires au lieu d’être parachuté dans notre circonscription réputée facile pour nous. Nicolas Sarkozy, pendant la campagne a dénoncé largement les combinaisons d’appareil, les querelles de personnes, les divisions stériles avec les conséquences que l’ont sait : la perte de nos bastions. Il a mis en avant les notions d’honnêteté, de transparence, de fidélité et de conviction que devaient porter nos élus. 

C’est sur ces bases que j’ai décidé, à titre personnel, de soutenir notre député-maire Monsieur Galy-Dejean qui se présente à sa propre succession dans notre circonscription. Je suis fidèle à mes engagements et à mes convictions et n’admet pas les manœuvres personnelles qui apportent la division et la défaite. Notre député maire connaît parfaitement notre circonscription qu’il gère depuis de nombreuses années, il a soutenu fortement Nicolas Sarkozy lors de la campagne présidentielle comme député maire UMP, il est connu et reconnu par la population, il exerce de très hautes fonctions à l’assemblée nationale notamment dans le domaine de la défense nationale dont il est un des meilleurs experts, il est le garant de notre future victoire, essentielle pour reconquérir la mairie de Paris. Anne Hidalgo, notre adversaire socialiste le dit elle même !
 

Il ne faut pas se tromper de cible : le 15eme arrondissement DOIT rester à droite ! Rappelez vous de l’épisode Seguin en 2001 ! 

Le reste relève d’arguments visant à favoriser les ambitions personnelles. Je ne m’y résous pas. 

Pour un homme qui a toujours porté les valeurs de nos engagements en les faisant triompher à chaque fois avec une large majorité, il reçoit comme toute réponse une sanction d’exclusion de l’UMP ! Je ne m’y résous pas (d’autant plus que ce n’est pas la première fois pour René Galy-Dejean !). Nicolas Sarkozy a dénoncé ces méthodes d’un autre temps pendant la campagne, c’est aussi cela le changement attendu ! 

Alors bien sûr, il faut renouveler nos instances et nos cadres. Mais cela ne se fait pas deux mois avant l’élection par des méthodes autoritaires d’appareils sur le dos des électeurs. Un changement s’opère par la discussion, par la conviction, par le dialogue même si un premier adjoint jamais élu recherche une légitimité ou si un ministre en mal de circonscription, ancien sportif, veut éviter l’affrontement. La méthode n’est pas la bonne car ancienne, les électeurs l’ont plusieurs fois sanctionnée. 

Un parachutage, même officiel, ne peut être accepté. Pas après tout ce que l’on a dit pendant la campagne présidentielle ! 

Afin de vous expliquer cette démarche, notre député-maire Monsieur Galy Dejean organise des réunions publiques de quartier qui seront l’occasion d’un dialogue avec la population de l’arrondissement.

Vous y êtes chaleureusement invités, nous vous y attendons. 

mardi 15 mai à 19 H 00 : café a Vaugirard - 

262, rue de Vaugirard ( métro Vaugirard )         

 

mercredi 23 mai à 19 H 00 : café le Convention -

 200, rue de la Convention ( métro convention )       

 

vendredi 25 mai à 19 H 00 : Dupont Versailles -

386, rue de Vaugirard  ( métro porte de Versailles )          

 

mercredi 30 mai à 19 H 00  : café au bon Coin -

85, rue Brancion ( face au Parc Georges Brassens )      

 

samedi 2 juin à 18 h 30 : Le muguet -

2, rue de la convention - Pont Mirabeau ( Métro Javel )      

 

lundi 4 juin à 19 H 00 : L'as de trèfle -

7 rue Balard ( face au parc André Citroën )      

 

A bientôt donc!

Eric Normand          

Les commentaires sont fermés.