Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/04/2007

Sarkozy ; la valeur travail

Nicolas Sarkozy place le travail au coeur de sa stratégie économique

Le candidat de l'UMP a bâti son programme sur une prévision de croissance de 2,25 % par an.

Pour doper l'activité, et gagner un point de croissance en plus, Nicolas Sarkozy ne croit qu'à une seule valeur : le travail. D'où son choix d'exonérer de charges sociales et d'impôts les heures supplémentaires. Le redémarrage de l'économie française passe aussi, selon lui, par une hausse de l'effort de R&D à 3 % du PIB d'ici à 2012, par une augmentation du budget de l'enseignement supérieur de 50 % au même horizon et par un soutien à l'effort de recherche des PME.

Toujours pour favoriser le travail, Nicolas Sarkozy s'est prononcé pour une expérimentation de la TVA sociale. Ne se bornant pas à une politique d'offre, il propose aussi des mesures de relance : extension des allocations familiales aux familles avec un enfant, revalorisation des petites retraites et du minimum vieillesse, amélioration du remboursement des soins dentaires et optiques...

Sur le plan fiscal, Nicolas Sarkozy veut réduire de4 points les prélèvements obligatoires. Y contribueront l'instauration d'un bouclier fiscal à 50 % des revenus (CSG et CRDS comprises) et la suppression des droits de succession pour 95 % des Français. Sur l'ISF, les sommes investies dans les PME seraient déduites de l'impôt acquitté (dans la limite de 50.000 euros).

Les commentaires sont fermés.