Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/01/2007

La droite en ordre de bataille

Le 14.01.2007
Rene Galy-Dejean

Ainsi donc tous les plus hauts responsables de la grande famille de l'UMP ont eu la sagesse de considérer qu'un seul candidat au sein de l'UMP garantissait, à coup sûr, la présence de la droite républicaine au second tour de l'élection présidentielle. Dès lors, notre devoir est d'être unis derrière le Président de l'UMP, Nicolas Sarkozy, aujourd'hui seul candidat déclaré pour un combat qui est loin d'être gagné d'avance.

Il faut être conscient en effet que nous avons sans doute aujourd'hui devant nous la gauche la plus forte que nous ayons connue dans un passé récent. Pas tellement en raison des talents personnels de Ségolène Royal, talents qui demandent encore à être confirmés. Mais l'appetit de revanche et une volonté farouche de laver l'humiliation de 2002 vont profondément et largement mobiliser l'électorat de gauche, naufragé par les maladresses de Lionel Jospin.

Seule une mobilisation aussi résolue à droite permettra de faire pièce à cette poussée. Mobilisation résolue mais aussi démarche de rassemblement que je m'engage à assumer pour notre arrondissement, conscient de la responsabilité qui pèse désormais sur moi dans le 15ème. De fait, il résulte du retrait d'Edouard Balladur pour les combats futurs que je reste le seul élu de droite à avoir sollicité sur son nom, contre la gauche, l'électorat du 15ème arrondissement.

Et ce ne sont pas les médiocres bisbilles picrocholines de certains de mes propres "amis" ou bien le facteur de division dangereux que constitue le parachutage d'un ministre en mal de circonscription et sans assise locale qui me dissuaderont de répondre à l'attente des habitants du 15ème, lesquels m'ont toujours manifesté majoritairement leur confiance.

A ceux-là je dis : "vous qui m'avez voulu comme Maire et qui m'avez élu Député dès le 1er tour avec 54% des voix, vous pouvez compter sur moi pour mener les bons combats qui sont devant nous, présidentiel d'abord, législatif ensuite, car je serai bien entendu candidat aux prochaines élections législatives de juin prochain pour faire barrage à la gauche".

Les commentaires sont fermés.